22 septembre 2015

PHILOSOPHIE de la NON-PENSEE : publication

  Je publie ici un important essai qui achève le cycle des quatre livres consacrés à une philosophie fondamentale du sujet   La passion du vide Philosophie du borderline Le syndrome d'Osiris Philosophie de la non pensée. Le lecteur peut à présent suivre toute la trame de cette exposition en quatre actes: le premier mlivre est disponible chez L'Harmattan sur commande. le second est publié ici même dans la rubrique "Editions". Le troisième est actuellement en vente dans les librairies, ou sur commande. Le quatrième sera... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2015

NON-PENSEE : Chapitre I

                                                                            CHAPITRE UN                                                      LA  PROMENADE DU MELANCOLIQUE       ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 02:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2015

NON-PENSEE : Chap I (2) Du temps

                                                II                                                              La réduction mélancolique du temps     Au centre de la mélancolie, la question du temps. A partir de l’instant présent s’opère... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2015

NON-PENSEE -Chap I -(3 et 4)

                                                                                                                                              III          ... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 septembre 2015

NON-PENSEE - Chap I - (V,fin)

                                                                V      Quel homme réputé sensé rêverait d’une telle existence ? Les choses seraient claires si la mélancolie était au sens propre une psychose. On pourrait rejeter en bloc le « savoir » mélancolique du côté du délire, aux parages de la démence, et passer tranquillement son chemin. Mais il... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 01:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2015

NON-PENSEE - CHAP II - (et 2) : Déambulations de surface

                                   CHAPITRE DEUX                     DEAMBULATIONS  DE SURFACE                                                I     La Surface Absolue est le degré zéro de la représentation. Comblées les crevasses, les... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2015

NON-PENSEE - Chap II - (3 à 6, fin) -Déambulations de surface.

                                                                                                                   III     Ce que j’appelle ici le « moment schizophrène » n’est pas une exclusivité de la schizophrénie. C’est faute de... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2015

NON-PENSEE - Chap III - de l'APHASIE 1 et 2

                                                                        DE  L’ APHASIE                                                            I      L’aphasie pyrrhonienne n’a... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 septembre 2015

NON-PENSEE - Chap III - De l'Aphasie (3

                                                          III      Pour saisir plus exactement la nature de l’aphasie il faut vivre dans sa chair même la distinction radicale entre l’objet et la chose.. Le mot « chose » est absolument central dans la démarche qui est la nôtre. Tout le monde sait ce qu’est l’objet : c’est qui paraît pour un sujet, tant il est vrai que... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2015

NON-PENSEE - chap III - 4 et 5 (fin)

Une image se présente spontanément à mon esprit, et rien ne m’interdit en somme de la laisser vivre. J’ai souvent remarqué que les images nous portent quand le concept se révèle inadéquat. Pour autant une image n’est qu’une image, un support momentané. L’univers de la représentation nous est apparu comme perforé invisiblement d’une secrète mais incontestable béance. Nous nous sommes hasardés par ce trou, et nous avons pu repérer le statut paradoxal du nobjet, à la fois quelque chose dans son efficacité attractive et protectrice sous... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,