15 octobre 2017

CORPS-UNIVERS : poésie 3

                                  CORPS UNIVERS                 ARGUMENT   Formes dissoutes,images disloquées Dans la déroute du corps-arbre, du corps-maison, de l'architecture ordinaire qui magnifie l'unité et le sens, je ne vois nulle tristesse, mais l'aube d'une nouvelle histoire qui porterait dans l'ordre humain les brillantes révolutions de l'astrophysique, parachevant la décentration initiée... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 août 2017

Autoportrait : poésie 10, (suite)

 2           Ingrate, fâcheuse vieillesse         Qui de ses griffes d'hydre acerbe nous laboure !         Si en petits morceaux le corps retourne à la poussière         Puisse, d'élan viril, l'esprit qui piaffe et se rebiffe         Tenir un temps le signe haut contre la mort         Dire le vrai, l'impermanent, le nécessaire         Avant de consentir à la... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 août 2017

Autoportrait : poésie 10 (Fin)

                          7          Poète, où donc est ta mémoire ?           Sur les charniers poussent des fleurs         Nos souvenirs, et les pleurs de notre âme        Arrosent doucement la terre,               Et tout passe, tout passe, et même la souffrance,        Mais il faut... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,